musee FM XXe siecle

Un nouveau XXe siècle au Musée de la franc-maçonnerie

Publié par Pierre Mollier

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

vendredi 1 mars 2019
  • 3
    Warie
    2 mars 2019 à 12:01 / Répondre

    Dommage que la sélection ce fasse souvent sur le niveau de vie.il y a aussi de bonnes idées dans la tête des autres

    • 4
      Karim
      2 mars 2019 à 17:25 / Répondre

      Bonjour Warie,

      De ce que je peux en juger dans les faits, ce n’est absolument pas le cas.

      Cordialement

  • 2
    Pierre Mollier
    2 mars 2019 à 07:16 / Répondre

    Bien sûr et le Musée a une belle collection de pièces sur les Loges d’Adoption du XVIIIe et du début du XIXe siècle auxquelles il consacre une vitrine dans sa partie XVIIIIe. La nouvelle vitrine XXe siècle se concentre sur leur recréation (elles avaient disparues au cours du XIXe siècle… mais plus tard qu’on le dit généralement).

  • 1
    Marie Edith Beaulieu
    1 mars 2019 à 23:44 / Répondre

    Les loges d’adoption ou loges « androgynes » créés pour accueillir des femmes en franc-maçonnerie existaient déjà depuis le XVIIIe siècle mais sous la tutelle de loges masculines et avec un rituel différent.
    La création du Droit Humain par Maria Deraisme et Georges Martin en 1893 a permis la mixité en loge et l’égalité entre hommes et femmes dans un rituel commun.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous