reconnaissance et amitie

Le renaissance d’une vieille loge

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

mardi 28 août 2018
  • 4
    claude STRASSER
    13 septembre 2018 à 20:36 / Répondre

    la phrase est sans doute quelque peu réductrice. Par contre les clins d’oeil ne se font pas qu’au 2ème. Il y en à tous les grades, que ce soit au niveau des appellations des Officiers ou de certaines invocations.
    Amitiés

    • 5
      Tao
      15 septembre 2018 à 10:11 / Répondre

      Il n’y a pas de grades au ROS, il y a des degrés.
      .
      Les appellations au premier et au troisième degrés ne font pas, à ma connaissance, de clins d’œil aux compagnonnages.
      .
      Quant aux invocations (ex : « … et à la réalisation du Grand Œuvre » ou bien « Vieux Devoirs »), elles ne font pas de clins d’œil aux compagnonnages non plus mais à une maçonnerie opérative antérieure à ces mouvements plus récents.
      .
      C’est en tout cas la vision que j’ai du rite que je pratique…
      .
      Amitiés,

  • 3
    JJJ
    2 septembre 2018 à 09:38 / Répondre

    Il me semble que l’expression en vigueur au GOB est « rallumer les feux de la loge », le réveil de la loge, c’est après les vacances d’été.

  • 2
    Tao
    31 août 2018 à 07:55 / Répondre

    Au deuxième degré de Compagnon, le ROS fait quelques clins d’œil aux compagnonnages, tout au plus. Il serait regrettable de faire croire aux gens que le ROS a un quelconque lien avec cette tradition opérative.
    .
    Amitiés,

  • 1
    YACOUBA KONE
    30 août 2018 à 09:49 / Répondre

    Je suis bien intéressé pour avoir beaucoup plus d’informations sur cette loge. Et pourquoi ne pas y adhérer un jour ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous