Colloque GLFF

À la GLFF, Les droits des femmes en mouvement

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

jeudi 26 janvier 2017
  • 8
    Chicon
    28 janvier 2017 à 20:24 / Répondre

    La sororité va sortir de son isolement sémantique

  • 6
    Altec
    27 janvier 2017 à 11:11 / Répondre

    @OLLYMPE,
    Mouvement des femmes ! celles qui quittent cette Obédience ?

  • 5
    roturier
    27 janvier 2017 à 10:26 / Répondre

    Cela n’augmente rien, ça égalise

    • 7
      astronome64
      27 janvier 2017 à 12:41 / Répondre

      A propos comment fait on pour sentinelle ??
      Heureusement que le ridicule ne tue pas !!
      Mais l’essentiel n’est il pas de briser le plafond de verre afin que les femmes puissent accéder aux conseils d’administration des entreprises du CAC40 !
      Et surtout il est important de veiller à l’orthographe correcte qui permet d’écrire : « les militant-s-es sont impliqué-s-es .. »

  • 2
    astronome64
    26 janvier 2017 à 17:57 / Répondre

    C’est pas pour être désagréable, mais serait il possible de ne pas user de cette « féminisation » atroce des mots ? Chercheure !!! co-auteure !!! En revanche « Grande Maitresse » ça le fait grave ! mmmm !

    • 3
      Roturier
      26 janvier 2017 à 18:39 / Répondre

      Le machisme se niche aussi dans la langue

    • 4
      Chicon
      27 janvier 2017 à 09:50 / Répondre

      Je ne suis pas certain que la féminisation des titres et professions augmente le prestige et l’autorité.

  • 1
    ollympe
    26 janvier 2017 à 09:46 / Répondre

    Sont-ce les droits ou les femmes qui sont en mouvement?
    Où les deux ma générale?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous